Coordination rurale

Exclue mais pas sans idée

Jeudi 09 mars 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

La Coordination rurale rappelle qu'elle est aussi porteuse d'idées pour clarifier le linéaire vin.La Coordination rurale rappelle qu'elle est aussi porteuse d'idées pour clarifier le linéaire vin. - crédit photo : DR
Le syndicat n’a pas été invité à rencontrer la grande distribution lors de la rencontre entre Jérôme Despey et la Fédération de la distribution et du commerce le 2 mars.

Dénonçant une mise à l’écart de son organisation dans le cadre des discussions entre la grande distribution et Jérôme Despey, secrétaire général adjoint de la FNSEA, la Coordination Rurale prend la plume pour inspirer les discussions de ses idées. Le syndicat en rappelle trois dans son communiqué. La première, qui est également reprise par le CNIV et Jérôme Despey, vise à faire en sorte que les marques affichent une totale transparence sur la matière d’origine. Le syndicat propose aussi d’identier les rayons « vins français » par rapport à ceux des vins étrangers. C’est également une revendication portée par le CNIV et Jérôme Despey. Sur sa troisième proposition, la Coordination Rurale apparaît plus innovante. Elle propose de former le personnel interne de la grande distribution pour qu’ils ne commettent pas de confusion dans les linéaires, sur les prospectus ou les sites internet.

Une main tendue

La Coordination Rurale fait par ailleurs valoir qu’elle a d’autres propositions et se dit prête à participer aux négociations avec la grande distribution. Une manière d’ « offrir une meilleure représentativité des viticulteurs et des idées » fait valoir le syndicat.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé