Protection des AOP

Vallées-en-Champagne soutenue par le tribunal administratif

Lundi 23 janvier 2017 par AFP

Le tribunal administratif d'Amiens a rejeté vendredi 20 janvier, un recours déposé par le comité interprofessionnel des vins de Champagne contre l'autorisation pour une commune nouvelle de l'Aisne de prendre le nom de «Vallées-en-Champagne».

Baulne-en-Brie, la Chapelle Monthodon et Saint-Agnan, près de Château-Thierry (Aisne), se sont regroupées dans la commune nouvelle «Vallées-en-Champagne» (574 habitants). Le préfet a, par arrêté du 23 novembre 2015, validé le nom.

A LIRE AUSSI

Protection des indications géographiques 
Un « progrès majeur » avec l'Acte de Genève
Entreprises
L'appellation Champagne officiellement reconnue

Mais le comité interprofessionnel des vins de Champagne a saisi le tribunal administratif pour faire annuler l'arrêté préfectoral, invoquant la nécessité de protéger la dénomination commerciale «Champagne».

A l'audience, les services de la mairie et de la préfecture se sont défendus avec un argument historique: les trois communes s'étalent sur la province «Champagne» telle qu'elle existait sous l'Ancien régime, avant l'appellation «Champagne» d'aujourd'hui.

D'autre part, du vin de champagne est produit sur le territoire de la commune, qui compte 150 hectares de vignes. Le vin produit est protégé par une appellation d'origine protégée.

Le maire de la commune de Vallées-en-Champagne s'est dit «satisfait et heureux» de la décision du tribunal administratif.

Tags : Champagne AOP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé