Châteauneuf-du-Pape

La famille Sabon se diversifie avec l’étiquette Clos Saint-Antonin

Jeudi 19 janvier 2017 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 25/01/2017 12:12:23

Le Clos Saint-Antonin produit également l’IGP Principauté d’Orange et l’AOP Côtes-du-Rhône, qui sont déjà embouteillés et mise en commercialisation pour le millésime 2015.Le Clos Saint-Antonin produit également l’IGP Principauté d’Orange et l’AOP Côtes-du-Rhône, qui sont déjà embouteillés et mise en commercialisation pour le millésime 2015. - crédit photo : Clos Saint-Antonin
Les propriétaires du domaine de la Janasse ont cédé une parcelle de Châteauneuf à leur nouvelle propriété, pour renouveler leur gamme (étendue au Plan-de-Dieu) et préparer la succession.

« Il est compliqué d’annoncer l’achat d’un domaine sans présenter de gamme » explique Isabelle Savon, qui ne dévoile qu’aujourd’hui avoir racheté fin 2014 la ferme Saint-Antonin (15 hectares à Jonquière), réalisé avec son père, Aimé Sabon, fondateur du domaine de la Janasse en 1973 (90 ha à Courthézon). Il faut dire que cette acquisition répond autant à une opportunité foncière qu’à une stratégie commerciale. N’ayant pas de deuxième vin, le domaine de la Janasse diversifie ses étiquettes avec la création d'un nouveau domaine, le clos Saint-Antonin, lui ouvrant également une nouvelle appellation, en Côtes-du-Rhône-Villages Plan de Dieu (4,5 ha). Pour accroître son portefeuille, le Clos Saint-Antonin récupère aussi un peu moins de deux hectares en Châteauneuf-du-Pape issus du domaine de la Janasse (18 ha dans cette AOC).

Distribution et succession

Millésimées 2015, ces deux nouvelles cuvées sont prêtes à être embouteillées en mars prochain, une fois les étiquettes finalisées. Elles visent des marchés déjà ouverts par le domaine de la Janasse (400 000 cols, dont 60 % à l’export), mais avec l’objectif de recruter de nouveaux distributeurs. L’acquisition d’un nouveau domaine permet également de préparer la succession des fondateurs du domaine de la Janasse, Aimé et Hélène Sabon, pour passer le relais à leurs enfants, Isabelle et Christophe Sabon. Pour l’instant, le Clos Saint-Antonin se limite à un vignoble et une vieille ferme, une cave devrait être prochainement construite. Le précédent propriétaire, Jean-Pierre Allemand, vinifiant à façon ses vins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé