Cap sur 2017

A vos agendas pour les prochains salons de la filière vin

Mercredi 28 décembre 2016 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 03/01/2017 12:26:47

Astuce : pour ceux ayant l'agenda 2016-2017 de Vitisphere, les dates des principaux rendez-vous de la filière y sont déjà indiqués !Astuce : pour ceux ayant l'agenda 2016-2017 de Vitisphere, les dates des principaux rendez-vous de la filière y sont déjà indiqués ! - crédit photo : DR
Pour préparer votre rentrée, Vitisphere vous guide dans la jungle des salons, où les dates se superposent et les évènements s’opposent, à fleurets plus ou moins mouchetés.

Allant crescendo, la concurrence entre les salons professionnels pour la promotion des vins arrive à un nouveau palier en 2017. L’année 2017 commencera ainsi par la confrontation, feutrée et à distance, entre les salons Vinisud (du 29 au 31 janvier à Montpellier) et Millésime Bio (du 30 janvier au premier février à Marseille). Passant à un rythme annuel, le salon des vins méditerranéens n’a pas réussi à intégrer le rendez-vous des vins bio, malgré de longues tractations.

Rendez-vous manqué

Si Adhesion Group, l’organisateur de Vinisud, n’a pas ménagé ses efforts pour séduire SudVinBio, l’association à l’origine de Millésime Bio, la volonté du premier de se positionner malgré tout sur les mêmes dates a conduit à la délocalisation du second à Marseille. Une issue dont les torts semblent partagés, entre fin de non-recevoir et vision stratégique assumée. Quoiqu’il en soit, Vinisud s’annonce confiant dans son premier évènement annuel. Les organisateurs défendant un rythme en adéquation avec la demande : « 82 % des acheteurs nous ont demandé de devenir annuel. Ils ont besoin de déguster le nouveau millésime tous les ans. Nous leur offrons de le faire en avant-première » explique Fabrice Rieu, le président du salon Vinisud.

Optimistes, Vinisud aligne les nouveautés : un espace Nouvelle vague doit accueillir une quarantaine de vignerons installés depuis moins de cinq ans, un espace dédié à l’oenotourisme mettra en avant l’offre des exposants… Et le nouvellement créé observatoire des vins méditerranéens dévoilera les résultats de ses derinères études (cliquer ici pour en savoir plus). Et pour garder la main tendue vers Millésime Bio, Vinisud annonce ne pas réaliser de parcours bio cette année, espérant à terme faire revenir Sudvinbio sur sa décision.

De son côté, le rendez-vous des vins bio semble rester droit dans ses bottes, ne remettant pas en cause sa recette. Le déplacement du salon ne devrait pas affecter l’atmosphère résolument modeste de l’évènement, qui annonce les mêmes chiffres qu’en 2016 : 4 500 visiteurs pour 900 exposants. L’enjeu de millésime Bio 2017 est d’attirer d’avantage d’acheteurs, notamment étranges, pour renouer avec le développement de son visitorat. La dernière édition ayant marqué un repli de 6 % du nombre de visiteurs (alors que le nombre d’exposants augmentait sensiblement).

Rendez-vous ennemis

Affichant clairement leur esprit de compétition, les salons Prowein (du 19 au 21 mars à Düsseldorf) et Vinexpo (du 18 au 21 juin à Bordeaux) se feront également face. Après une édition de reprise en main (48 500 visiteurs pour 2 350 exposants en 2015), la nouvelle équipe organisant Vinexpo a l’ambition de se positionner comme un salon d’affaires de quatre jours (ayant fait sauter le jeudi).

Le cap est d’autant plus ambitieux que l’aspect business reste indissociable de l’image du salon Prowein (55 000 visiteurs pour 6 200 exposants, soit +6 et +4 % par rapport à l’édition 2015). « C’est tout bonnement du meilleur salon au monde. Ici, on est là pour le business, pas pour crâner. C’est absolument parfait, il n’y a pas le moindre reproche à formuler » s’enflamme le sommelier Martín Durán F., ambassadeur du groupe chilien Viña Concha y Toro, lors de la dernière édition. « Si Prowein marche, c’est parce qu’aucun off n’a jamais réussi à décoller » renchérit le vigneron bordelais Stéphane Dupuch, du château bordelais Sainte-Marie.

Mettant l’Espagne à l’honneur, le salon Vinexpo aligne les nouveautés pour attirer du business et se démarquer de son encombrant concurrent. Pour séduire les cavistes et sommeliers, le salon girondin lance l’évènement World of Organic Wines (WOW), regroupant une sélection de vins bio et natures dans son hall 3. Le programme Hosted Buyers a également été lancé pour ramener 200 acheteurs internationaux de marque dans les allées du salon. « L’idée est d’apporter du business additionnel. Et il n’est pas exclu que l’on aille chercher des distributeurs qui ne vont plus à Vinexpo, notamment en Europe du Nord et en Europe de l’Est » explique Guillaume Deglise, le directeur général de Vinexpo, qui alloue 200 000 euros à ce programme. Et pour achever d’élargir son offre, Vinexpo a lancé une offre de stands équipés à partir de 2 000 euros pour 6 mètres carrés.

Rendez-vous régionaux

Les lois de cette jungle sans pitié* ne découragent cependant pas les initiatives. 2017 verra ainsi naître un petit nouveau : le salon Vinovision (du 12 au 14 février, à Paris). Se définissant comme le salon des vins septentrionaux, l’évènement se flatte de réunir tous les vignobles au nord de Lyon : Alsace, Beaujolais, Bourgogne, Bugey, Champagne, Jura, Val de Loire et Savoie. L’ensemble de ces vignobles pèse pour 80 % des vins effervescents AOC et 60 % des vins blancs AOC produits en France selon Compexposium, l’organisateur.

Pour sa première édition, l’évènement visait initialement 650 exposants, mais se préparerait finalement à monter 500 stands à la Porte de Versailles. 10 000 visiteurs sont visés, de la grande-distribution française comme de l’exportation.

Dans la catégorie des salons locaux établis, se tiendront le Salon des Vins de Loire (du 2 au 4 février à Angers) et les Découvertes en Vallée du Rhône (du 10 au 13 avril, nomade entre Ampuis, Avignon et Tain l'Hermitage). L’année étant impaire, il n’y aura pas de Millésime Alsace, ou de Grands Jours de Bourgogne, ou de Bulles Expo. Et à la marge des rendez-vous professionnels se tiendra du 25 février au 5 mars l’évènement politico-agricole de l’année : le Salon International de l’Agriculture. Les 300 mètres carrés de stand de la filière vin comptent bien accueillir l’ensemble des candidats à la présidentielle.

 

* :  La deuxième édition du salon Bordeaux Vinipro a par exemple été annulée en 2016, marquant la mise à l’arrêt de l’évènement.

Rendez-vous techniques

Pour les achats de matériels viti-vinicoles, on notera le SIVAL à Angers (du 17 au 19 janvier), le VITEFF à Epernay (du 17 au 20 octobre) et le SITEVI à Montpellier (du 28 au 30 novembre).
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES
DUFOUR Le 05 janvier 2017 à 10:56:57
N'oublions pas la London Wine Fair qui reste le rendez-vous incontournable sur la Grande Bretagne!
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé