Origine des vins

La Coordination Rurale réclame, elle aussi, plus de clarté

Mercredi 19 octobre 2016 par Michèle Trévoux

Le syndicat a collé des stickers pour indiquer aux consommateurs l'origine des vins.Le syndicat a collé des stickers pour indiquer aux consommateurs l'origine des vins. - crédit photo : Coordination rurale
Ce mardi 18 octobre, une dizaine de viticulteurs de la Coordination Rurale (2e syndicat agricole en France) a pris d’assaut l’hypermarché Leclerc de Narbonne. Objectif : sensibiliser les consommateurs aux ambiguïtés de l’affichage de l’origine des vins d’entrée de gamme.

La distinction entre un vin d’Espagne et un vin de France ne saute pas aux yeux dans le rayon des BIB d’un hypermarché, tant s’en faut. C’est ce qu’a voulu, à son tour, démontrer la Coordination Rurale en se mobilisant ce mardi 18 octobre dans le linéaire vin de l’hypermarché Leclerc de Narbonne. « Dans le même rayon, sous deux noms de marque d’une même consonance, on trouve côte à côte un Cabernet Merlot français et le même assemblage en provenance d’Espagne, sans que l’origine soit apparente. Il faut retourner le produit pour trouver la mention vin d’Espagne. Comment voulez-vous que le consommateur fasse la différence ? », s’indigne Pascal Marié, viticulteur à Puilacher. Un client de l’hyper, interrogé à ce sujet, a d’ailleurs reconnu qu’il n’avait pas fait attention. Le syndicat a donc décidé d’agir en collant un sticker « Origine Espagne » aux couleurs du drapeau espagnol sur la face principale des BIB de vins espagnols présents dans le linéaire afin d’éclairer le consommateur sur l’origine réelle des vins.

Des marques passent sous drapeau espagnol

« Une partie des marques qui commercialisaient des vins de pays d’Oc ont longtemps profité de subventions et ainsi développé leur image. Aujourd’hui ces marques ont lâché les producteurs en préférant écouler du vin espagnol, ou venant d’ailleurs, à bas prix tout en conservant leur packaging qui sent bon le terroir français. Ce n’est pas acceptable : ni pour nous producteurs, ni pour les consommateurs qui sont bernés ! », dénonce Olivier Duchamp, viticulteur et président de la Coordination Rurale Occitanie.

Après avoir interpellé Stéphane Le Foll lors de la réunion du 17 septembre (qui réunissait l’ensemble de la profession viticole), la Coordination Rurale poursuit son action et réclame une évolution de la réglementation pour que l’origine des vins soit clairement affichée dans le rayon BIB notamment.

En attendant, le syndicat annonce que d’autres actions de ce type se dérouleront dans les semaines à venir afin de sensibiliser l’opinion publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé