Phytos

L’Anses se garde de trancher la question du port d’EPI après les délais de rentrée

Lundi 25 juillet 2016 par Alexandre Abellan

« En tout état de cause, si le port d’EPI est considéré nécessaire, il doit être associé à des réflexes d’hygiène (par exemple le lavage des mains) et à un comportement rigoureux (procédure d’habillage/déshabillage) » pose le rapport de l’ANSES.
Sollicitée par le ministère de l’Agriculture, l’Anses a donné un avis prudent sur le sujet, particulièrement sensible dans le vignoble, de la généralisation des Equipements de Protection Individuels (EPI).
Ce contenu L’Anses se garde de trancher la question du port d’EPI après les délais de rentrée est réservé aux abonnés payants Vitisphere Citizen Wine et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere : Citizen Wine
- 100 % des contenus du site à l'exception des archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre LA VIGNE Vitisphere
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
DECOUVRIR LA VIGNE Vitisphere
Vous souhaitez découvrir gracieusement
LA VIGNE Vitisphere pendant 2 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vignerons
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé