L'Arev diligente une étude pour mesurer l'impact socio-économique de cette mesure

Mardi 25 janvier 2011 par C. S.

L'Arev (Assemblée des régions européennes viticoles) a décidé de diligenter une étude scientifique à l'échelle européenne pour évaluer l'impact socio-économique et environnemental sur la filière et les collectivités territoriales qu'aurait la libéralisation totale des droits de plantation.

Cette étude qui devrait être confiée à un cabinet d'étude évaluera à l'échelle des soixante-quinze régions membres de l'Arev, les risques de la délocalisation des vignobles, de la modification des structures de production essentiellement familiales et créatrices d'emploi, ainsi que les effets socio-économiques de la déstructuration de la politique qualitative. Le 25 janvier 2011, le budget alloué à cette étude n'était pas encore connu.

Les conclusions sont prévues pour la fin de l'année 2011. Elles devraient permettre la réouverture du débat sur la libéralisation des droits de plantation.

L'Arev, présidée par Jean-Paul Bachy, également président du conseil régional de Champagne-Ardenne, a pris cette initiative lors de son Bureau international qui s'est tenu le 19 janvier à Bruxelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé