L'Inao propose un guide pour comprendre la réglementation

Mercredi 25 juillet 2012 par M. B.

L'Inao vient d'éditer sur son site un « guide de lecture du vin biologique ». Ce dernier permettra aux professionnels de mieux comprendre la réglementation européenne.

Dès la vendange 2012, les producteurs en bio de l'Union européenne devront respecter le règlement sur la vinification biologique s'ils veulent que leurs vins puissent être étiquetés « vin bio ».

Chaque paragraphe détaillé

La lecture des textes réglementaires n'étant pas toujours aisée, l'Inao a rédigé un guide qui détaille chaque paragraphe de la réglementation en essayant de le rendre plus intelligible.

Ce « Guide de lecture 'vin bio' pour l'application du règlement » (document à télécharger), mis au point en collaboration avec les professionnels du vin biologique au Comité national de l'agriculture biologique qui l'ont validé, est disponible sur le site de l'Inao.

Il rappelle, par exemple, que les matières premières agricoles employées issues du secteur vitivinicole c'est-à-dire le raisin, le sucre, l'alcool et les moûts concentrés rectifiés, doivent être 100 % biologiques. « On ne peut enrichir qu'avec du sucre bio, du MC bio ou MCR bio », explique le guide.

Pratiques et substances autorisées en bio

Il détaille également les teneurs en SO2 autorisées en fonction de la teneur en sucres fermentescibles (glucose et fructose) et de la couleur du vin. Par exemple : 170 mg/l de SO2 total pour les vins bios blancs et rosés dont la teneur en sucres est entre 2 et 5 g/l.

Enfin, le guide précise bien les pratiques oenologiques interdites en vinification bio (concentration partielle à froid, désalcoolisation partielle?) ainsi que les substances autorisées (perlite uniquement comme adjuvant de filtration, etc.).

Sur le même thème, vous pouvez lire notre article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé