Les caves de Beaumes de Venise et Vacqueyras se fiancent

Vendredi 08 février 2013 par Chantal Sarrazin

Les deux coopératives rhodaniennes vont présenter en mars prochain un traité de fusion à leur conseil d'administration. En fusionnant, elles visent à accroître leur compétitivité au sein d'un environnement économique tendu.

Les caves des Vignerons de caractère de Vacqueyras et Balma Vénitia, dans le Vaucluse, ont annoncé leur intention de fusionner dans un communiqué du jeudi 7 février. « Nous partageons le même terroir, nous avons des adhérents en commun et des AOC complémentaires, expose Pascal Duconget, directeur des Vignerons de Caractère. Nos deux caves se trouvant, en outre, à quelques kilomètres de distance, il est logique de se pencher sur un rapprochement. »

L'intention n'est pas nouvelle, mais a été repoussée à plusieurs reprises. « Le contexte économique nous conduit à presser le pas, poursuit Pascal Duconget. Les marchés sont durs et, pour investir à l'étranger, il faut avoir les moyens requis. Idem pour les équipements. » Aussi, le calendrier est-il aujourd'hui bordé. En mars prochain, un traité de fusion sera présenté aux conseils d'administration des deux coopératives. S'il est approuvé, les assemblées extraordinaires se réuniront en mai pour l'entériner.

Un projet de fusion « pas exclusif »

« Cette fusion va nous conduire à optimiser nos gammes et nos circuits de vente, mais cette réflexion interviendra dans un second temps », indique Pascal Duconget. Même chose pour le nom de la future entité et la localisation de son siège social. Seule certitude, les forces de vente et de marketing seront mises en commun, de même que les services techniques et de recherche.

Réunies, Balma Vénitia et les Vignerons de caractère pèsent près de 70 000 hl, dont 36 000 de crus de la vallée du Rhône, soit un potentiel d'environ 9 millions de cols, dont 6 millions rien que pour Balma Vénitia. Au travers de sa Sica, les Vignobles de la Côterie, elle commercialise en effet les vins des coopératives de Visan et Roaix-Séguret en GMS. Le projet de fusion n'étant « pas exclusif », précise le communiqué, il « pourrait rassembler à terme d'autres entités ». Le message s'adresse peut-être à ces dernières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé