Bruxelles promet un groupe de travail viticole

Vendredi 20 janvier 2012 par A. A.

Dacian Ciolos, le commissaire européen à l'agriculture, a annoncé, le 19 janvier 2012 à Berlin (Allemagne), la mise en place d'un groupe de réflexion à haut niveau sur le secteur du vin, chargé notamment de la question des droits de plantation.

Ça bouge du côté de Bruxelles? Depuis plusieurs mois, la libéralisation des droits de plantation, programmée pour 2016, provoque une levée de boucliers des vignerons et de nombreux élus européens.

Treize États membres, représentant 97 % de la production européenne de vin, et le Parlement européen demandent à la Commission de proposer un texte législatif pour revenir sur cette décision.

La pression viticole semble porter ses premiers fruits : le commissaire européen a annoncé la mise en place d'un groupe de réflexion à haut niveau sur la viticulture et en particulier la question des droits de plantation.

Il a inscrit ces réflexions dans le cadre d'un rapport d'étape que la Commission doit publier avant la fin de l'année 2012 sur l'application de la dernière réforme du secteur vin, intervenue en 2008.

Les producteurs européens de vin d'origine réunis au sein d'EFOW se félicitent de cette initiative. « Il s'agit d'un premier pas de la Commission et nous nous en félicitons », explique Riccardo Ricci Curbastro, le président d'EFOW.

Bernard Farges, vice-président d'EFOW et président de la Cnaoc, ajoute : « Nous attendons des décisions concrètes à court terme, c'est-à-dire avant la fin 2012 dans le cadre de la réforme de la Pac. » Propos partagés par la Confédération des vins de pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé