La crise viticole se fait toujours sentir

Mercredi 02 février 2011 par M. B.

D'après le CER Languedoc-Roussillon, qui se base sur l'observatoire de la production viticole, la crise se poursuit pour les viticulteurs de la région. Les cours du vin en 2009 n'ont pas permis à la majorité des exploitations d'être rentables. 69% d'entre elles ont été en difficulté financière en 2009. En cause : des rendements toujours trop faibles et des prix bas.

L'analyse de la comptabilité de près de 1000 exploitations viticoles de l'Aude, du Gard, de l'Hérault et des Pyrénées-Orientales, met en évidence des résultats négatifs pour l'ensemble des entreprises en 2009. Les catégories les plus touchées sont les adhérents de caves coopératives, dont le produit viticole est inférieur à 2500 ?/ha (77% sont en difficultés financières) et les caves particulières qui commercialisent majoritairement en vrac (81 à 83% en difficulté).

Le CER-LR met en cause la faiblesse des rendements. Ils se situent en effet entre 43 et 69 hl/ha en moyenne, pour des vins avec ou sans indication géographique. Associés à des prix trop bas, ils n'assurent pas la viabilité des exploitations.

Une hausse de 20% des produits viticoles paraît bien insuffisante pour améliorer les choses. Car selon le CER, il resterait encore 57 % d'exploitations en difficulté financière, contre 69 % en 2009. «  Il faudra plusieurs exercices pour assainir la situation », note le CER-LR. L'assainissement ne se produira que si les cours continuent à monter, ainsi que les rendements.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé