Bordeaux

Bernard Magrez se sépare de ses châteaux non-classés

Jeudi 02 juillet 2015 par Alexandre Abellan

Bordeaux : Bernard Magrez se sépare de ses châteaux non-classés

Surnommé l'homme aux 40 châteaux, Bernard Magrez revendique avant tout ses quatre crus classés bordelais : les châteaux Pape Clément (54 hectares à Pessac-Léognan), La Tour Carnet (115 ha en Haut-Médoc), Fombrauge (58 ha à Saint-Emilion) et le clos Haut-Peyraguey (17 ha à Sauternes). Cela tombe bien, à terme ses propriétés girondines ne se limiteraient plus qu'à ces quatre crus classés. Révélée par Rayon Boissons, cette opération foncière s'annonce colossale. Sur ses 13 propriétés bordelaises non-classées*, les châteaux Guerry et Pérenne auraient d'ores et déjà été cédés. Si Bernard Magrez ne souhaite plus communiquer sur le sujet, la place de Bordeaux ne manque pas de commenter sa stratégie, y voyant un repli sur les valeurs sures (et rentables) du vignoble. Sur son blog, le consultant en marketing Fabrice Chaudier n'hésite pas à évoquer un désengagement, voyant en Bernard Magrez un entrepreneur « restant fidèle au grands crus classés, mais ne perçoit-il pas les difficultés actuelles du bordelais comme durables, voir irrémédiables ? »

Ces ventes en série se feraient au profit d'investissements dans des vignobles méridionaux (comme en Vallée du Rhône, où il possédait un domaine, à Laudun, il y a une vingtaine d'années), voire d'un cinquième cru classé à Bordeaux... Actuellement, Bernard Magrez possède quinze propriétés dans le Languedoc-Roussillon, cinq en Espagne, deux en Provence, deux en Argentine, deux au Portugal, une au Chili, une au Japon, une au Maroc et une en Uruguay. Diversifiées, ses activités comprennent également l'Institut Culturel Bernard Magrez (à Bordeaux), la start-up B-Winemaker (création d'assemblages de grands crus), deux restaurants (à Bordeaux et Paris)...

 

 

* : Il s'agit des châteaux Arnaucosse, Galan, Gramond, Hauterive, Latrézotte, Les Grands Chênes, Les Jourdis, Magrez Fombrauge, Moulin d'Ulysse, Moulin de Noaillac, Pérenne, Plaisance, Poumey, Tour Blanche, ainsi que La Sérénité, La Servitude Volontaire et Magrez Tivoli.

 

 

[Photo de Bernard Magrez : Bernard Magrez Grands Vignobles]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES
gallus vindex Le 04 juillet 2015 à 11:04:08
Bernard Magrez est, avant tout, un homme d´affaires et non pas un viticulteur, malgre ses postures voulant faire croire le contraire. Par consequent et en toute logique, il se separe de ses proprietes viticoles des que leur rentabilite devient hasardeux.
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé