Saint-Emilion

Trois châteaux changent de mains bordelaises

Samedi 08 février 2014 par Alexandre Abellan

Saint-Emilion : trois châteaux changent de mains bordelaises

Alors que le dynamisme des investissements dans le vignoble bordelais se réduit souvent à la lorgnette chinoise, Thierry Rustmann (cabinet Rustmann et Associés) s'amuse d'avoir vendu en décembre « trois châteaux à Saint-Emilion, qui ont tous été achetés par des régionaux ». Ces trois transactions concernent le château Grand d'Essieu (4 hectares en Saint-Emilion Grand Cru), acheté par une pharmacienne bordelaise, le château Mondorion (13 hectares en Saint-Emilion Grand Cru) vendu par la famille Léon à la famille Cruse* et le château Haut Villet (8,5 hectares en Saint-Émilion) repris par la famille Garcin. Cette dernière affaire a de loin été la plus complexe explique Thierry Rustmann. Il s'agissait en effet d'un Groupement Foncier Agricole (GFA), constitué par l'ancien propriétaire du domaine, Eric Lenormand, en 1986 à Saint Etienne de Lisse et réunissant 151 porteurs de part.

Mise en difficulté après une succession de gel, grêle et mauvaises récoltes, l'entreprise a déposé le bilan courant 2012. La propriété a alors attiré l'attention de plusieurs propriétaires saint-émilionnais. Car « ce qu'il faut retenir de ce dossier » pour Thierry Rustmann, « c'est que le terroir est exceptionnel, d'un seul tenant avec un sol argilo-calcaire et avec une magnifique vue sur la Dordogne ». Au final, c'est la proposition des vignobles Garcin qui l'a emportée devant le Tribunal de Grande Instance de Libourne, reprenant en fermiers la société d'exploitation jusqu'en 2030. Après cet apurement complet du passif, la famille Garcin a réalisé une « travail de fourmi, pour acquérir la majorité des part du GFA ». A Saint-Emilion, les vignobles Garcin possèdent depuis 2000 le château Barde-Haut (17 hectares, grand cru classé). Dans le vignoble bordelais ils regroupent aussi le Clos l'Église à Pomerol (depuis 1997), et les châteaux Haut-Bergey et Branon à Pessac-Léognan (respectivement depuis 1991 et 1996). Hélène Garcin-Lévêque et son mari Patrice Lévêque ont également fondé en 2000 la bodega Poesia (13 hectares à Mendoza).

 

 

 

* : cette branche de la famille Cruse venant de vendre au millionnaire Jacky Lorenzetti la moitié de ses parts dans le château d'Issan (Margaux).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé