Ventes de vins en ligne

Pour livrer plus rapidement, 1855 investit dans une plate-forme logistique

Jeudi 25 juillet 2013 par Vitisphere

Ventes de vins en ligne : pour livrer plus rapidement, 1855 investit dans une plate-forme logistique

C'est pour répondre à la demande de « livraison toujours plus rapide et à coût compétitif » que 1855 a décidé « d'internaliser sa plateforme logistique » explique Fabien Hyon (directeur général du groupe). Dès août, cette plate-forme logistique, d'une capacité de 100 000 expéditions par an, prendra en charge le stockage des vins commandés par les sites du groupe : 1855, ChateauOnline... En attendant, « ce changement de plateforme a malheureusement généré des retards de livraison » concède Fabien Hyon.

Ces déclarations ne risquent pas d'améliorer la réputation du site 1855.com, principalement connu pour ses délais de livraison en primeurs (160 litiges enregistrés en 2012). Le groupe tente de redorer son blason, annonçant en mars dernier que le délai de livraison moyen était descendu à 12 jours en 2012 (contre 19 en 2010). Réactivité améliorée grâce à un « stock physiquement disponible » plus important, même si « de nombreux cas de produits commandés mettent parfois jusqu'à plus de 30 jours pour être livrés à nos clients » ajoute Fabien Hyon.

Le 16 juillet, le groupe 1855 annonçait également avoir augmenté son capital de 600 000 euros. Actionnaire majoritaire, Aphrodite (la holding des fondateurs de 1855.com) détient 53 % du capital social (contre 51 % auparavant).

 

 

[Illustration : détail d'une illustration de la fable du Lièvre et de la Tortue, par Milo Winter en 1919]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES
alain78 Le 13 septembre 2013 à 21:21:03
1855 doit etre evitée car cette société refuse de rembourser les livraisons non recues de nombreuses plaintes sont en cours et il faut espérer que la justice soit rendue -a la fois pour les clients et les fournissueurs
Esthete-06-68 Le 09 août 2013 à 05:11:57
Sans vouloir tourner le couteau dans la plaie, investir dans un stock et acheter les vins que l'on vend... à lire les différents posts ça et là ... voici qui semblerait plus utile qu'une plateforme logistique nouvelle. La disponibilité des vins semble le grief le plus souvent évoqué. Dès lors quand le produit est absent, plateforme ou pas, il ne pourra pas être livré. C'est du simple bon sens.
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé