Le vin dans l'antiquité

Ruines d'une cave de négoce à proximité de Pompéi

Lundi 13 mai 2013 par Eva Dujardin

Le vin dans l'antiquité : ruines d'une cave de négoce à proximité de Pompéi

Producteur de pinot noir en Californie, Michael Thomas est également directeur du Centre d'Etude de l'Italie Antique. A la tête du projet archéologique "Oplontis" près de Pompéi (pour en savoir plus cliquez ici), cet archéologue a récemment découvert une nouvelle salle de la Villa B d'Oplontis. 54 squelettes y ont été découverts, probablement décédés suite à l'éruption du Vésuve alors qu'ils attendaient des secours venant de la mer. La villa devait se trouver sur les côtes à cette époque, elle aurait même servie de plaque tournante pour le commerce de vins en méditerranée.

L'équipe d'archéologues a recueilli des indices dans ce sens, notamment 400 amphores et des sacs en cuirs destinés au transport de vins. De plus des bijoux et richesses découverts sur certains squelettes laissent supposer qu'un commerce actif avait lieu sur place. Michael Thomas pense donc qu'il s'agissait d'un modèle de coopération entre vignerons et négociants de la région, où chacun apportait son vin afin qu'il soit redistribué, par voies terrestre ou maritime. Rome, dont les habitants étaient de grands adeptes de vins, aurait été le principal marché de cette coopérative. 

D'après l'Histoire Naturelle (Naturalis Historia) de Pline l'Ancien, certains vignobles de la région du Vésuve commençaient à donner une production intéressante et qualitative. Mais en ce qui concerne les vins de Pompéi même: "ils étaient connus pour le mal de tête qu'ils donnaient, pouvant durer jusqu'au lendemain matin". 

 

 

[Source et crédit photo : Wine Spectator]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé