Grande distribution

Valorisation des effervescents français et dynamisme des pétillants étrangers

Mercredi 06 mars 2013 par Alexandre Abellan

Grande distribution : valorisation des effervescents français et dynamisme des pétillants étrangers

En 2012, la grande distribution française (hors hard discount) a commercialié 173,1 millions de bouteilles de vins pétillants, pour un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d’euros. Selon la dernière note de conjoncture de FranceAgriMer, les ventes de vins effervescents ont ainsi augmenté de 0,8 % en volume et de 3,1 % en valeur par rapport à la moyenne triennale. En valeur, les champagnes dominent incontestablement les linéaires de vins effervescents. Si leurs ventes diminuent de 2 % en volume (à 48 millions de cols), le chiffre d'affaires augmente légérement de 0,9 % (à 896,7 millions d'euros).

Les ventes vins pétillants AOP hors champagnes ont augmenté de 1,7 % en volume et de 5,3 % en valeur (pour 42,4 millions de cols et 229,4 millions d’euros). En GD, le prix moyen d'un effervescent AOP non champagne est de 5,4 euros (contre 18,7 euros pour un champagne). Ce sont les crémants qui dynamisent ces résultats. Les crémants d'Alsace restent leader du marché des crémants avec 12,5 millions de cols (+6,9 %), suivis par ceux de Bourgogne (6,3 millions, +7,4 %) et de Loire (2,3 millions, +5,5 %). Les autres appellations d'effervescents voient leurs volumes stagner (Clairette de Die à 6,3 millions et Vouvray à 4,9 millions) ou diminuer (Saumur à 5 millions, Blanquette de Limoux à 1,6 millions)

En volume, les effervescents de cuves close représentent 38 % des parts de marché. Leur consommation reste stable avec 65,8 millions de cols, mais leur prix moyen décolle avec le chiffre d'affaire (163, 8 millions d'euros, +6,7 %). La catégorie de vins effervescent la plus dynamique reste la gamme de vins étrangers : +27 % en volume et +33 % en valeur (pour 8,2 millions de cols et 34,2 millions d’euros).

 

 

[Illustration : évolution en volume et en valeur des ventes de vins AOP effervescent en grande distribution entre 2012 et la moyenne triennale  2009-2010-2011, Source : IRI par FranceAgriMer]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES
labulle Le 09 mars 2013 à 06:46:01
quel succés pour les VMQPRD !!!! entre 18,7 € et 5,4 € le néant, belle approche marketing des opérateurs nationaux!! mais surtout bravo aux bulles étrangéres qui peut être réussiront à terme à faire disparaître certains VQMPRD ancestrales. En attendant les Prosecco......
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé