Dans les coulisses du rachat d'une propriété de Saint-Emilion par des investisseurs chinois

Vendredi 08 février 2013 par Alexandre Abellan

Dans les coulisses du rachat d'une propriété de Saint-Emilion par des investisseurs chinois

« La propriété était en vente depuis 18 mois, et sur la quarantaine de visites que j'ai organisé, les deux tiers étaient des investisseurs chinois » se souvient Michel Goudal (55 ans), propriétaire du Château les Vieux Maurins. « L'acquisition du Château Monlot par l’actrice et chanteuse chinoise Zhao Wei* a été un vrai déclencheur. L'attrait des investisseurs chinois pour les propriétés de plaines de Saint-Emilion en découle, aidé par des prix plus abordables que sur les coteaux. »

En novembre 2012, Michel Goudal a été mis en contact par l'agence immobilière Atlantique Transaction avec un groupe de 8 investisseurs chinois. Le compromis de vente a été trouvé en janvier dernier et l'acte définitif est prévu pour cette fin février. « Cette réactivité manquait aux autres acheteurs intéressés, qui se manifestent maintenant alors que la transaction est achevée » ajoute Michel Goudal. Située sur les terroirs de graves et de sable de Saint-Sulpice, sa propriété de 8 hectares s'est négociée entre « 300 et 400 000 euros l'hectare, en comprenant le bâti et le matériel, mais pas les stocks de vins ».

 

 

* : intronisée en septembre dernier à la Jurade de Saint-Emilion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé