Le projet VITINEXT, retoqué, sera partiellement réalisé

Lundi 26 novembre 2012 par Egmont Labadie

Le projet VITINEXT, retoqué, sera partiellement réalisé

Il y a un an, Vitisphere vous présentait le projet de recherche appliquée Viti-Next (relire les détails ici) qui traçait des perspectives de grande ampleur et de longue portée pour l'évolution de la création variétale non-OGM en France. Malheureusement, un an plus tard, le sort de ce dossier présenté au jury de sélection des projets retenus pour le financement par le « Grand Emprunt » de 2010 est connu : c'est un refus, motivé selon Pascal Bloy, le directeur du Pôle matériel végétal à l'IFV (Institut Français de la Vigne et du Vin), à la fois par « le manque de gros opérateurs viticoles privés, le jury a donc pensé qu'il n'y avait pas de demande des professionnels », ainsi que par l'horizon de rentabilité exigé, soit dix ans : « ils ont pensé que ce serait trop juste pour juger de l'efficacité. »

Certaines parties du projet seront cependant menées à bien, comme la création variétale par croisement avec les variétés emblématiques (chardonnay, sauvignon, cabernet...) pour obtenir des variétés résistantes, et certains axes de recherche fondamentale comme la sélection génomique des variétés. « L'inconvénient est que ce sera moins coordonné que prévu, et il va manquer la validation par le vignoble des choix des chercheurs », regrette Pascal Bloy. «Les projets vont se mettre en place au printemps 2013, avec des régions qui ont des moyens, comme le CIVC et le BNIC, peut-être au détriment de variétés qui seront traitées dans un deuxième temps. » Enfin, « on aura moins de données que prévu, on va devoir sélectionner les variétés par génotypage. »

 

NDLR : les caractéristiques génétiques) plutôt que par phénotypage (NDLR : vision plus large englobant des données de comportement). »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé