Vins en vrac

L'OIV se penche sur un cadre pour les statistiques douaniéres et la viticulture à hauts rendements

Vendredi 02 novembre 2012 par Egmont Labadie

Vins en vrac : l'OIV se penche sur un cadre pour les statistiques douaniéres et la viticulture à hauts rendements

L'Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV) commence à voir dans la question du vrac un sujet d'étude intéressant. Son directeur Federico Castellucci indique que depuis l'an 2000, période pendant laquelle les exportations de vin ont représenté une part sans cesse plus croissante de l'activité, la part du vrac dans ces exportations a elle aussi progressé, de 31 % en 2001 à 38 % en 2012. Mais, alors que jusqu'à maintenant ces volumes importants ne représentaient que 10% de la valeur des exportations, des changements sont en train de se produire qui pourraient modifier la donne.

D'une part, une partie croissante de ces exportations concerne des vins de milieu de gamme : dans les statistiques mondiales du vrac sont inclus les Bag in box à partir d'une contenance de deux litres. Un conditionnement qui ne dissuade pas les consommateurs, en particulier nordiques, d'acheter des vins autre que d'entrée de gamme. Ce phénomène serait d'ailleurs en train de provoquer un déplacement de la valeur ajoutée, du producteur vers le négociant, mais aussi des pays producteurs vers des pays importateurs et réexportateurs à forte performance logistique comme l'Allemagne et les Pays-Bas, en vue de la fourniture des marchés scandinave, mais aussi d'Europe centrale et orientale. D'autre part, la faible production de 2012 (248 Mhl) pour une consommation à peu près du même niveau serait en train d'engendrer, toujours selon le directeur de l'OIV, une hausse générale des prix mondiaux et par conséquent la disparition des tranches de prix les moins chères (aux environs de 0,3 à 0,4€/l).

Pour ces raisons, l'OIV prend deux initiatives. La première a consisté à demander la modification des codes douaniers pour les conditionnements inférieurs à 10 litres, afin de séparer dans les statistiques le vrac destiné aux professionnels et celui destiné aux consommateurs. La seconde est la production d'un guide de règles de bonne conduite pour la mise en place de vignes à haut rendement, dans la perspective d'une réouverture européenne des possibilités de plantation pour la production de vins sans indication géographique. Ce guide, qui s'appuie en partie sur les expériences des pays de l'hémisphère sud en matière de viticulture de précision, devrait être disponible entre le mois de mai et la première semaine de juin 2013, date du prochain congrès de l'OIV à Bucarest.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé