Languedoc

"bête noire et grand espoir des vins de France" dans le San Francisco Chronicle

Mardi 17 janvier 2012 par Renée Kantor

Languedoc :

"Le Languedoc-Roussillon est la bête noire et le grand espoir de la France", pouvait-on lire en ce début d'année dans les colonnes du San Francisco Chronicle, l'un des quotidiens les plus lus en Californie. Bête noire, parce que pendant des années, avec 740 000 héctares de vigne, cette région a été la source de fabrication du vin industriel exporté en Europe et en Amerique. Mais nous allons nous centrer sur l'espoir. Depuis deux décennies, elle a également connue une renaissance en tant que région qui allie la tradition de l'Ancien Monde avec la liberté du Nouveau Monde. Voici un endroit en France où les règles sont toujours en train de s'écrire. Au sein de cette nouvelle étape, des domaines comme Mas Champart et Daumas Gassac ont construit leur nom dans cette région.

Il n'est pas surprenant, note le "San Francisco Chronicle",  que pendant la dégustation récente de plus de 40 vins rouges du Languedoc-Roussillon, on rencontre un vigneron jeune et entreprenant qui hérite ou découvre un trésor de vieilles vignes et des fermes, auparavant négligé et aujourd'hui de retour à la prospérité. C'est également sans surprise que de nombreux vins qu'ils ont aimés profitent de pratiques biologiques ou biodynamiques.

De gens comme Didier Barral ou Gerard Gauby du domaine Gauby de Roussillon, ont combattu la tentation d'obtenir de l'argent du gouvernement que les auraient poussés' à s'eloigner de leurs racines. Le cépage Carignan a  longtemps été le mal aimé de la région dû à son caractère neutre lorsqu'il grandit mal, et représentait une grande partie des vins ennuyeux quicdégradaient la réputation de la région.. Maintenant le cépage Carignan vit une deuxième vie avec des gens comme Jean-Marie Rimbert, qui a lutté pour acheter des terres dans la zone obscure de Saint-Chinian. Le Languedoc-Roussillon a réussi son objectif d'être un laboratoire en France pour la création de nouveaux vins. Mais il y a aussi une grande leçon que devrait résonner en Californie. Le Languedoc-Roussillon est de retour à une éthique qui respecte les raisins qu'etaient tombés dans le discrédit de la production d'un vin industriel, et la considération pour le travail et la culture artisanal fait sa réapparition . Lorsque nous entendons parler de la résurrection de vieilles vignes, des lieux oubliés avec un grand potentiel, nous devons savoir que c'est une histoire de plus que nous avons en commun.

[source : San Francisco Chronicle/ 8/01/2012]


 


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES
figa seca Le 23 janvier 2012 à 16:26:12
c'est maintenant qu'ils se réveillent?!!!
© Vitisphere 2016 - Tout droit réservé