Languedoc

40 ha de sangiovese plantés en 2011

Lundi 18 avril 2011 par Vitisphere

Au terme d'une sélection menée à la demande de la Chambre d'Agriculture, le pépiniériste italien Vivai Cooperativi Rauscedo (VCR) a vendu entre 150 000 et 160 000 plants de sangiovese, soit de quoi planter une quarantaine d'hectares en Languedoc-Roussillon. Il s'agit de répondre à la demande de vignes productives et résistantes à la sécheresse que l'offre disponible de cinsault ne suffit pas à satisfaire. Cette demande émane essentiellement de viticulteurs en caves particulières, qui connaissent le sangiovese pour sa version corse (où il s'appelle nielluciu) ou toscane et qui ont, pour la plupart, un objectif d'assemblage pour une production de volumes.
"Face à la baisse des rendements, on assiste à une redécouverte de cépages comme le marselan ou le caladoc, mais aussi à l'ouverture vers les cépages italiens. La demande de sangiovese n'est pas sans évoquer l'explosion du Vermentino, de la Vallée du Rhône au Languedoc-Roussillon", explique Loïc Breton, Directeur de VCR France. Dans les vignobles arrachés où ceux, plantés en syrah et clairsemés par les manquants, le sangiovese pourrait faire la différence, avec une productivité de 1,6 kg/pied pour le biotype le plus productif, contre 0,8 en moyenne pour la syrah.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé